Un exercice d’imitation: Verlaine

Fonce à toute allure, cours!

Délivres-moi du mal qui pique, et des ronces.

Va, pars chercher secours!

Mon cœur enflammé ne peut plus tenir, il s’enfonce.

*

Vagues, volupté, mon âme s’élève,

Elle part, loin, suivant la trace des hirondelles

Depuis longtemps mon âme s’est envolée

De mon cercueil, j’ai depuis longtemps oublié son secret

*

Tombeau morne et blême, triste-

Ment je me meurs dans ces sombres abysses

La mélancolie m’accable, je ne puis la convaincre de partir

Prends tes bagages, pars, sans t’attarder aux hospices.

5/11/15

(22:56)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s