Je m’effrite

Je ne me sens plus de ce monde

Tout s’est effacé

Mon passé

S’effrite

Avec le temps qui tombe

Dans le sablier

*

Je ne retrouve plus l’espoir

Qui était caché

Sous mon oreiller

Le soir

Tout semble s’effriter

*

Tout se dérobe sous mes pas

Le sable mouvant s’agrippe

A mes fines jambes tremblotantes

Je ne retrouve plus la force pour remonter la pente

*

La carte s’est depuis longtemps envolée

Elle cherche de nouveaux horizons

Et moi la matérialisation

D’un moi encore frais et innocent

Pure et inédit

*

Je me créerai inconnue, insolite, inattendue

Désinvolte et puis aussi ingénue

Je forgerai les dalles sous lesquelles je marche

Au fur et à mesure. Que ça se sache

Que je ne renoncerai pas

Mais continuerai comme cela

*

Jusqu’à ce que se présente cette singulière vérité

Réticente épiphanie

Que je traque avec ardeur et dévouement

Maintenant

Je ne serai plus la poupée jolie

Je montrerai mes crocs et mes griffes avec vivacité

Plus jamais je ne tremblerai

Face à votre regard

22/05/2015

Advertisements

2 Comments Add yours

  1. Whether the Google translation was 100% accurate or not, Splendid!

    Liked by 1 person

  2. Hehe 🙂 I think I’ll post it again in english

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s